Bien choisir son vin au restaurant : les conseils de Stéphane Hayot

Il est parfois difficile de choisir le bon vin au restaurant. Lorsque les cartes des menus et des vins sont présentées, cela ajoute une réflexion supplémentaire. Dans cet article, Stéphane Hayot vous propose des conseils pratiques pour faciliter et guider vos choix afin de profiter pleinement de votre expérience gastronomique.

Le rapport prix et qualité : Stéphane Hayot vous aide à trouver le bon équilibre

En France, les boissons dans les restaurants peuvent être relativement coûteuses en comparaison avec d’autres pays. Il est donc important de trouver le bon équilibre entre prix et qualité. Il est essentiel de noter que le prix d’un vin ne garantit pas nécessairement sa qualité. 

A découvrir également : Quel lait végétal pour faire du chocolat chaud ?

De nombreux facteurs entrent en jeu, tels que la renommée du vigneron, l’appellation et la qualité du millésime. Parfois, il vaut mieux privilégier un vin d’un bon vigneron dans une appellation modeste plutôt qu’un vigneron moyen dans une appellation prestigieuse. Faites confiance à votre palais et ne vous laissez pas guider uniquement par le prix.

La consultation de la carte des vins

Lorsque vous consultez la carte des vins d’un restaurant, recherchez une carte précise et détaillée. Une bonne carte des vins mentionnera l’appellation, le nom du domaine ou du vigneron, le nom de la cuvée et le millésime pour chaque vin. 

A lire également : Nougat blanc, noir ou au miel : explorez les différences et trouvez votre préféré

Selon Stéphane Hayot, il peut également être utile de trouver des informations sur les cépages utilisés et une description brève du style du vin. Une carte des vins de qualité offre une variété de styles et d’origines pour satisfaire tous les palais. 

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les cépages et les appellations, vous pouvez envisager de suivre une formation proposée par des experts en vin.

La température de service du vin : les conseils de Stéphane

Pour notre expert en œnologie, la température de service du vin est un élément clé à prendre en compte. 

Les vins blancs et rosés sont généralement servis entre 8 et 10°C, tandis que les vins rouges sont servis entre 15 et 18°C. Si un vin blanc ou rosé est trop froid, il peut perdre ses arômes, tandis qu’un vin rouge trop chaud peut rendre l’alcool trop prédominant et déséquilibrer le vin. 

N’hésitez pas à renvoyer une bouteille servie à la mauvaise température et demandez que celle-ci soit corrigée.

Des vins blancs légers avant des vins rouges corsés ?

Pour accompagner les entrées, privilégiez les vins blancs secs et vifs.

  • Le Pinot Gris ou le Sauvignon Blanc se marient parfaitement avec les salades et les fruits de mer. 
  • Si vous optez pour de la charcuterie en entrée, vous pouvez passer directement aux vins rouges légers tels que les Bourgognes ou les Beaujolais. 
  • Les vins rouges charnus à base de Merlot, comme ceux des appellations de Bordeaux Rive Droite, se marient bien avec des plats de viande rouge, comme le carpaccio. 
  • Il existe également des vins rouges fruités et épicés qui s’accordent également avec les fruits de mer, tels que le Beaujolais.

Pour les plats principaux, souvent riches en matière grasse et accompagnés de sauce, Stéphane Hayot conseille de continuer avec des vins rouges corsés comme un Saint-Emilion. Toutefois, si vous avez choisi du poisson ou si votre plat est plus raffiné, osez un vin blanc plus structuré, tel qu’un Chardonnay à la place du rouge. Un Chablis sera parfait avec du poisson.

Les plats épicés et le foie gras riment avec les vins doux

La cuisine asiatique offre une diversité de saveurs alliant piquant et sucré-salé. Pour M. Hayot, les vins demi-secs s’accordent parfaitement avec ces plats. Par exemple, le Gewurztraminer avec son bouquet floral et ses arômes exotiques équilibre agréablement les épices, tandis qu’un rosé frais de Provence apporte une harmonie délicate aux plats épicés. 

Pour le foie gras, le Sauternes, vin blanc doux de Bordeaux, est apprécié pour son caractère liquoreux et ses arômes de miel, d’abricot et de fruits confits. Selon Stéphane Hayot, cet accord subtil entre la douceur du vin et la texture onctueuse du foie gras crée une expérience gustative exceptionnelle.

Le Champagne, meilleur ami du sommelier, selon Stéphane Hayot

Le Champagne est souvent considéré comme le meilleur ami du sommelier. Ce vin effervescent, synonyme de célébration et de festivité, est polyvalent et peut être apprécié tout au long du repas, de l’apéritif au dessert. Sa pureté, son élégance et son effervescence en font un choix idéal pour accompagner divers plats.

En tant qu’apéritif, le Champagne stimule les papilles avec sa fraîcheur et sa vivacité. Ses fines bulles et ses arômes délicats préparent le palais à l’expérience gustative qui suivra.

Au cours du repas, le Champagne peut être associé à une variété de plats. Sa structure et son acidité équilibrée en font un compagnon idéal pour les fruits de mer, les crustacés et les poissons délicats. Son effervescence légère apporte une sensation rafraîchissante et une légèreté qui s’accordent parfaitement avec ces mets.

De plus, le Champagne peut également accompagner les plats principaux à base de viande blanche ou de volaille. Sa complexité et sa texture légèrement crémeuse complètent merveilleusement les saveurs délicates de ces plats.

Enfin, ne négligeons pas le Champagne en dessert. Son équilibre entre douceur et acidité en fait un choix harmonieux pour accompagner les desserts légers et fruités. Une coupe de Champagne avec une tarte aux fruits ou une salade de fruits apporte une note finale rafraîchissante et délicieusement pétillante.

En somme, le Champagne est un véritable caméléon lorsqu’il s’agit d’accompagner les plats. Son caractère festif et sa capacité à se marier avec une large gamme de saveurs en font un choix sûr et élégant pour sublimer votre repas.

 Un vin avec le dessert ?

Pour conclure votre repas en beauté, rien de tel qu’un vin sucré pour accompagner votre dessert. Les desserts à base de fruits se marient bien avec un vin blanc moelleux ou liquoreux, comme un Coteaux du Layon. Les desserts aux fruits rouges peuvent être accompagnés d’un vin effervescent rosé, tel qu’un Champagne Rosé. Pour les desserts au chocolat, les vins doux naturels comme le Rivesaltes ou le Porto, ainsi que les blancs liquoreux tels que le Sauternes, seront de délicieux choix.

En conclusion…

En suivant les conseils de Stéphane Hayot, vous pourrez choisir le vin idéal au restaurant et profiter pleinement de votre expérience culinaire

Du rapport qualité-prix à la consultation de la carte des vins, en passant par la température de service et les accords avec les plats, ces conseils pratiques vous guideront dans vos choix. 

En explorant une variété de vins, du Gewurztraminer aux vins doux tels que le Sauternes, et en appréciant la polyvalence du Champagne, vous créerez des accords mets et vins harmonieux qui raviront vos papilles.

Actu