Quels sont les débouchés d’une formation dans la filière viticole ?

La filière viticole est vaste et très prisée surtout en France. La France est classée au rang du premier producteur de vin en termes de valeur. Ensuite, on voit son principal concurrent : l’Italie. Se faire former aux métiers du vin offre de nombreux avantages. Ceci permet notamment d’accéder à de bons postes idéalement rémunérés. Cette filière propose un large éventail de débouchés. Quelques débouchés d’une formation dans la filière viticole !

Le vigneron

Le secteur du vin offre de nombreuses opportunités. Le métier le plus répandu dans ce domaine est celui du vigneron. C’est un agriculteur spécialisé dans la vigne. Ce métier est souvent confondu à celui du viticulteur. Pourtant, ils sont bien différents. Le viticulteur n’intervient qu’en début de fabrication. Quant à lui, le vigneron est impliqué dans toute la chaine de production du vin. Il est plus aguerri et plus complet que le viticulteur. Pour devenir un vigneron, il faut suivre une formation spécifique.

A lire aussi : Comment décongeler une saucisse ?

Différentes écoles et différents centres proposent des formations dans le domaine. La Grande École du vin et Spiritueux à l’international est une école de commerce vin avec une grande renommée. Il faut noter que pour être qualifié de vigneron, il est primordial de suivre une formation agricole allant d’un niveau bac à celui de bac +5. Il est possible de faire un CAP agricole Métiers de l’agriculture production végétale, un bac pro CGEVV ou encore un BTS.

Le sommelier

Le sommelier est un expert du vin. C’est la personne chargée de conseiller les clients sur leur choix de vin. Il conseille également le chef de cuisine lors de l’élaboration des menus. Le métier de sommelier permet d’être au contact direct des clients. Pour exercer ce métier, il faut avoir un odorat développé, savoir négocier et, avant tout, suivre une formation. Les formations en hôtellerie-restauration reconnues par l’État permettent notamment d’accéder à ces métiers. La formation peut être un bac STHR, un BTS management en hôtellerie-restauration, etc.

A découvrir également : Pourquoi le gâteau au fromage craquele-t-il ?

L’œnologue

Le métier d’œnologue est un métier d’expertise. L’œnologie est la science qui étudie l’ensemble des techniques de production et de conservation du vin. L’œnologue est donc un expert du vin. Il est chargé d’apporter son savoir-faire, ses connaissances et son expertise aux producteurs de vin. Ainsi, ces derniers peuvent améliorer la qualité de leur vin produit. L’œnologue est présent sur tous les vignobles en qualité de gouteur et d’analyste.

Pour devenir œnologue, il faut obtenir le Diplôme National d’Œnologie (DNO). Il est obtenu après une formation de deux ans qui équivaut à un master, donc un bac+5. Il faut préalablement avoir un obtenu un diplôme bac+3 en biologie ou en chimie.

Le caviste

Le caviste est une personne en charge de la cave. Il peut être gérant, employé ou encore propriétaire. La plupart du temps, les cavistes sont des entrepreneurs. Dans la gestion de leur commerce, les cavistes doivent s’acquitter des charges de la comptabilité, de ressources humaines, de gestion, etc. Un caviste doit être polyvalent et pédagogue. Pour exercer ce métier, une courte formation en vin est largement suffisante. Il peut s’agir d’un CAP agricole en métiers de l’agriculture production végétale ou d’un BPA travaux de la vigne et du vin.

Partager

Actu