Pourquoi ne pas fouetter la soupe ?

Souvent, ces termes sont utilisés comme synonymes, mais soupe et soupe, soupe et passé, crème et velouté ne sont pas la même chose. La différence ? Le tout dans des ingrédients tels que les pâtes ou les céréales, et des liants tels que les produits laitiers ou les graisses. Vous pouvez alors commencer à partir des mêmes légumes et les décliner dans chacune de ces versions rendant le produit final très léger, comme dans un passé ou une soupe de seulement légumes verts, ou riche et avec une haute valeur nutritive, à tel point qu’il est considéré comme un repas complet. Voici un petit dictionnaire technique — souvent réfuté par des recettes régionales, qui utilisent traditionnellement des noms différents.

Soupe

La soupe prend son nom à minestrate, administrer, parce qu’il a été servi à la table, c’est-à-dire « servi », par le chef de famille. En plus des légumes habituels, il contient des céraux tels que le riz, les pâtes, l’épeautre, l’orge… La soupe est plus liquide, en Lombardie, elle est préparée avec l’ajout de riz, tandis qu’en Vénétie et en Émilie Romagne avec des pâtes ou des cappelletti. Les nouilles chinoises ou les ramen japonais sont techniquement des soupes.

A lire en complément : Quelle puissance pour une machine à vide ?

Soupe

En plus des légumes dans la soupe n’apparaissent jamais de riz ou de pâtes, mais il est servi seulement, au plus, avec des croûtons, plus ou moins grands. Son nom est similaire dans toutes les langues européennes, il vient du suppa gothique, qui indiquait précisément la tranche de pain qui était utilisée pour mettre dans les bols avant d’y verser le bouillon. La soupe a un aspect dense et cohérent, une petite partie liquide est utilisée, absorbée par le pain et les croûtons. La soupe est répandue en Toscane, avec le chou noir comme légume principal, en Calabre et en Sicile à base de légumineuses et de haricots, en Sardaigne, avec l’ajout indispensable de morceaux de fromage. Ce sont des soupes aussi le bortsch de chou, la soupe à l’oignon ou la soupe de poisson français.

Minestrone

Un milieu entre soupe et soupe, né après la découverte de l’Amérique et l’introduction dans la cuisine de certains ingrédients de base tels que les pommes de terre, le maïs et les haricots, qui n’existaient auparavant pas dans le « vieux monde ». Conforme et riche, une céréale ou des pâtes peuvent également être ajoutées à la minestrone — comme dans la soupe classique au pouls.

A lire en complément : Comment faire de la vapeur dans le micro-ondes ?

Parcourir la galerie

Passé

Un ensemble de légumes, puis la base d’une soupe ou d’une soupe, sans pâtes ou légumineuses ou céréales, qui est fouetté à grande vitesse. Une fois le moulin à légumes a été utilisé à la main, et sa consistance a été déterminée par le type de treillis à travers lequel vous « passé » le légume.

Velouté

Il se compose seulement de 2, maximum 3, types de légumes comme dans les combinaisons traditionnelles de pommes de terre-poireaux, courgettes, carottes-pommes de terre. Pour lier les ingrédients et lui donner une structure plus appétissante et douce, à la fin de la cuisson ajouter la crème à cuisine ou jaunes d’oeufs.

Crème

Il est défini comme une préparation contenant un seul ingrédient principal, le smoothie, et liée par de la farine de riz ou du lait. Crème de riz, crème de courgettes, crème de haricots etc…

Dans le reste du monde

Au Royaume-Uni, la chaudrée est celle consistant en soupe liée à la farine et enrichie avec du bœuf, du porc ou des fruits de mer, dans les États la chaudrée de maïs est la plus populaire. Il tire son nom du récipient dans lequel il est fait, le potage français, une soupe riche, passé ou morceaux entiers, tandis que le consommé est un bouillon filtré qui peut devenir double, qui est très étroit, et clarifié avec du blanc d’oeuf.

Lire aussi

Crèmes, soupes, soupes : en été ils deviennent froids

Partager

Équipement