Le jambon sans les nitrites existe !

Cet additif également appelé sel de nitrite ou E250 n’est plus le bienvenu dans le jambon. Fabriqué sans nitrites, le jambon perd sa couleur rose au profit d’une teinte plus grisâtre. Les fabricants brandissent à son sujet un argument sanitaire. C’est un conservateur qui est nécessaire pour éliminer les éléments pathogènes comme la listériose ou la salmonellose. Vous pourrez alors acheter du jambon sans nitrite 4 tranches grâce à Internet.

Une couleur plus attractive

Il est vrai que les consommateurs se dirigent plus facilement vers un jambon rosé plutôt que vers un produit grisâtre. Pourtant en 2015, le centre international de recherche contre le cancer a déclaré que la charcuterie enrichie de nitrites était cancérogène. Aujourd’hui, les nitrates sont interdits dans les charcuteries bio. Certaines marques ont décidé de privilégier la bonne charcuterie et d’éliminer cet additif de la fabrication du jambon. Depuis plus de 25 ans, le jambon de Parme est conçu sans l’ajout de nitrites. Le jambon sans nitrates est plus long à préparer et ce temps supplémentaire a des conséquences sur le coût de fabrication et sur le prix final pour le consommateur.

A lire également : Peut-on vraiment manger des insectes ?

Êtes-vous prêt à manger du jambon gris ?

La tendance au jambon naturel semble de plus en plus séduire les consommateurs notamment les plus jeunes. Le jambon est très apprécié, il se retrouve facilement sur les tables pour toutes les occasions. Depuis plus d’une dizaine d’années, la présence d’additifs nitrés dans la charcuterie industrielle est au cœur de polémiques, largement pointée du doigt par les associations de consommateurs, cette substance n’est plus désirée. Face à cette opposition massive, les industriels s’obligent à modifier leur charcuterie quitte à changer radicalement l’image édulcorée du jambon rose. Le jambon sans nitrites, c’est possible, mais cela veut dire qu’il se conservera moins longtemps, que la couleur sera grisâtre et que le goût sera légèrement modifié. La tendance sans nitrates semble être partie pour durer, elle représente 3% de la charcuterie en libre-service.

Partager

A découvrir également : La cuisine cubaine : ce qui la rend si spéciale