Des racines d’Afrique du Sud : comment donner une saveur sud-africainne à votre cuisine française

Difficile d’éviter certains clichés lorsque l’on parle d’Afrique du Sud. Nous pensons notamment à Nelson Mandela, à la Rainbow Nation et à Johnny Clegg, mais vous seriez surpris d’apprendre que la cuisine sud-africaine possède une renommée internationale.

Même si vous ne maitrisez pas l’anglais ou l’Afrikaner, sachez que l’Afrique du Sud peut s’inviter à votre table sous la forme de recettes populaires, mais jusqu’ici méconnues en France.

A voir aussi : La livraison de chocolat comme cadeau de Noel

Ne perdons pas une seconde, il y a tellement à faire entre le biltong, les Boerewors et le thé Rooibos à infuser qui vous attendent si vous avez la curiosité de goûter les délices de l’Afrique du Sud.

Biltong : la viande séchée avec un goût de “reviens-y”

Vegans, passez votre chemin avec le biltong, un procédé pour sécher la viande déjà utilisée des siècles auparavant par les tribus du pays. L’Afrique du Sud dispose d’une faune impressionnante, avec son lot d’autruche, de springbok (sorte d’antilope) et de bétail de toutes sortes. Lorsqu’on les retrouve dans nos assiettes, cela donne du biltong dont le goût se rapproche du beef Jerky américain, mais avec plus d’accent sur les épices comme la coriandre.

A lire aussi : Boutique de produits régionaux : que valent ces produits

Le biltong se déguste souvent comme un snack à l’image du saucisson, mais sa forte teneur en protéine en fait un complément alimentaire parfait pour les sportifs.

Les Boerewors : saucisses parfaites pour le barbecue

Les boers est le nom donné aux fermiers blancs d’origine hollandaise qui se sont installés en Afrique du Sud. Leur culture a laissé des recettes comme les très fameuses boerewors, des saucisses contenant un mélange de porc, d’agneau et d’épices variées.

Bien entendu, ces saucisses se dégustent bien mieux à l’occasion d’un petit barbecue et la tradition veut que les femmes ne puissent pas allumer le barbecue toutes seules durant certaines occasions. Galanterie désuète ou superstition, peu importe si la saucisse est délicieuse.

Bobotie, le plat national

Le bobotie est une recette probablement héritée des cultures asiatiques qui se sont installés en Afrique du Sud de fait de l’esclavage. Il n’est reste pas moins que cette viande hachée couverte de curry et de condiments comme des herbes et des fruits secs est le plat national du pays.Le chakalaka, l’option verte

La plupart des plats sud africains ne sont pas complets sans une portion de Chakalaka, une spécialité végétale aussi goûtue que son nom est reconnaissable. On y mélange de nombreux ingrédients comme des épices, tomates, oignons et piments et on le retrouve dans une petite assiette à côté du plat principal. Le tout est encore mieux si le chakalaka est fortement épicé.

Où manger de la cuisine sud-africaine en France ?

Il est important de noter qu’il n’existe pas une offre très développée de restaurants sud-africains en France et qu’il existe à peine quelques adresses en région parisienne. Toutefois, vous pouvez tomber sur des restaurateurs africains qui proposent des plats sud-africains assez régulièrement.

La cuisine sud-africaine, passeport pour le goût

Vous aurez peut-être remarqué que les recettes sud-africaines contiennent énormément de viande ; héritage culturel et gastronomique d’une nation où il fait bon faire des barbecues toute l’année durant.

Partager

Cuisine